Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juillet 2020 2 07 /07 /juillet /2020 21:04

Adam Ben Ezra, jazzman que j'ai découvert récemment grâce à TSF Jazz, est un contrebassiste au jeu très original et virtuose. Avec juste son instrument, un looper, un clavier, quelques machines et surtout beaucoup d’idées et un immense talent, il créé une musique à la fois mélodique et très rythmique, un Jazz novateur et envoûtant. Un régal pour les oreilles….et pour les yeux (voir vidéos ci-dessous) !!!

 

SON DERNIER ALBUM :

Adam Ben Ezra – Hide And Seek (mars 2020, Autoproduction)

 

Partager cet article
Repost0
6 mars 2019 3 06 /03 /mars /2019 00:02

Mercredi 6 Mars : « La chanson déclic, qui nous a permis de découvrir un nouvel univers musical »

Mon Choix :

« Palm Grease » de Herbie Hancock LP « Thrust » (1974, Columbia)

 

Fin des années 90’s : Bien que m’intimidant fortement, le Jazz exerçait sur moi un immense pouvoir de fascination. J’avais une immense soif de découverte, mais il me fallait une porte d’entrée. Et ce fût par la Funk tout d’abord, celle de James Brown et The J.B.'s, notamment les mythiques « Funky People Vol.1 & 2 ». Puis vint Herbie Hancock car en épluchant les notes de pochettes de disques et des articles dans des revues musicales, quelques noms revenaient souvent : Miles Davis, John Coltrane…et Herbie Hancock. Sa musique étant la plus accessible de tous, c’est donc par elle que j’ai commencé ma véritable initiation dans le formidable continent Jazz.

« Thrust » a été le premier véritable album de jazz que j’ai acheté, guidé dans mon choix notamment par sa magnifique pochette très « psychédélique ». Et dès le premier titre écouté, j’ai compris que j’allais aimer passionnément cette musique. Ainsi commença mon exploration de cet Annapurna musical qu’est le Jazz, par sa face funk et Fusion/rock. Et cette aventure musicale continue toujours mais depuis, j’ai exploré beaucoup d’autres territoires de cette vaste planète, des plus lascifs, mélodiques aux totalement barrés, libres (free), avant-gardistes/expérimentaux ou métissés.

« Palm Grease », morceau introductif de « Thrust » sorti en 1974, c’est presque 11 minutes orgasmiques faites de notes mélodieuses, de sons acidifiants et lysergiques, d’atmosphères happy et psychédéliques – cosmiques parfois. C’est une multitude de claviers électriques et analogiques aux sonorités si chaudes et sensuelles joué par le maestro Herbie Hancock, tous ces instruments au nom très mystérieux : Fender Rhodes, ARP Odyssey, ARP String Ensemble, ARP 2600, Honer D6 Clavinet…j’en passe et des meilleurs. Mais c’est aussi la rythmique endiablée et syncopée (quasi break-beats) de Mike Clark, renforcée par son jeu tonique de caisse claire/charlet typique de la funky music. Un rythme évoluant sans cesse, sorte de pulsation primale qui se complexifie au fur et à mesure, accompagné des cloches et percussions de Bill Summers…Et c’est également la basse très rock de Paul Jackson, les envolées de saxophone ou autres cuivres de Bennie Maupin. « Palm Grease », c’est tout cela, et même beaucoup plus…tellement plus !!

 

Après « Thrust », je suis passé à « Man-Child » (1975) et « Head Hunters » (1973), avant d’arriver aux plus expérimentaux « Crossings » (1971) et « Sextant » (1972)…mais ça, ce sera une autre histoire !!

 

Rendez-vous vendredi pour la suite de ce Jeu, pour le cinquième thème !!

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2018 6 13 /10 /octobre /2018 22:48

En mai 1961, soit 6 ans avant sa mort, John Coltrane publie « Olé Coltrane », un énième album mythique, son dernier chez Atlantic. Après, ce sera sa période Impulse!, mais ça, c’est une autre histoire.

« Olé », premier morceau du disque, m’obsède particulièrement. Je l’écoute souvent frénétiquement, parfois même plusieurs fois de suite. « Olé » ou 18 minutes et 21 secondes de transcendance, d’extase sonore et de frénésie hypnotique.

Les deux contrebasses (Art Davis et Reggie Workman) et la batterie au rythme métronomique mais légèrement chaloupé d’Elvin Jones. Le piano céleste de McCoy Tyner. Un trio de cuivre d’enfer : la flute d’Eric Dolphy apportant une touche de légèreté. La trompette de Freddie Hubbard et le saxophone soprano virtuose de John Coltrane alternant notes sourdes, montées telluriques, assauts soniques et mélodie au notes entêtantes. Tout est à sa place, « Everything In Its Right Place » dixit Radiohead (dont Coltrane est une de leur influence revendiquée). Chaque instrument est parfaitement dosé. Un bijou de Jazz je vous dis, un chef d’œuvre !!!

 

John Coltrane – Olé Coltrane (Atlantic) mai 1961

 

POUR RAPPEL, MON PAPIER SUR « Giant Steps ».

Partager cet article
Repost0
4 mars 2017 6 04 /03 /mars /2017 22:00

Samedi prochain (le 11 mars), je vais assister au concert d’un de mes jazzmen préférés alias Erik Truffaz. Il sera accompagné de son nouveau quartet : Erik Truffaz (trompette), Marcello Giuliani (basse), Arthur Hnatek euh non, ce sera l'excellent Maxence Sibille (batterie) et Benoît Corboz (claviers). Sa trompette psychédélique à la Miles Davis risque bien d’électriser le théâtre de Bourg en Bresse.

 

Erik Truffaz Quartet - Doni Doni (Parlophone) 2016

 

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2016 6 17 /12 /décembre /2016 20:46

 

Samedi 17/12 : Fête : La chanson parfaite que l’on écoute le samedi soir, juste avant d’aller faire la fête ou de dîner entre amis (tout dépend de votre génération et de votre dynamisme).

 

MON CHOIX : James Brown « Soul Power » (1971)

Ça y’est, on est samedi. Une semaine de travail éprouvante est enfin terminée, la pression commence vraiment à s’évacuer, et ce matin, mon satané réveil ne m’a pas cassé les oreilles (délice du week-end !!). J’ai passé une bonne partie de ma journée à lézarder en pyjama dans mon appart’, affairé sur l’ordi afin de m’offrir une bonne séance de rattrapage « lecture des différents billets + commentaires » sur les autres blogs participants à ce Jeu. Bon Francky, c’est bien beau de combler ton retard et de traîner, mais faut t’y mettre gaillard, t’as un billet à écrire et à poster. Et est-ce que tu as arrêté ton choix ?? Et bien oui, après moult hésitations et tergiversations, ce sera « Soul Power » !

Un morceau d’anthologie, totalement hypnotique et sacrément irrésistible qui ferait même danser les plus récalcitrants au dance-floor. Une chanson créé par James Brown, jouée avec son Band The JB’s et enregistrée la première fois en 1971. Sur le 45T éponyme, elle est triple : la Part1 sur la face A (3’20) et les Part2 (2’40) et 3 (2’10) sur la face B. Il existe même une version longue de 8’02 (en écoute ici), notamment sur la compilation « In The Jungle Groove » (2ème pochette).

 

The JB's : 

James Brown – voix § Bobby Byrd - orgue, chant § Darryl "Hasaan" Jamison – trumpette § Clayton "Chicken" Gunnells - trumpette § Fred Wesley - trombone § St. Clair Pinckney - saxophone ténor § Phelps "Catfish" Collins – guitare § Bobby Roach – guitare § William "Bootsy" Collins - basse § John "Jabo" Starks - batterie § Johnny Griggs – congas

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2016 1 12 /12 /décembre /2016 19:00

 

Lundi 12/12 : Motivation : La chanson parfaite que l’on écoute le lundi matin, au moment du café ou dans la voiture pour aller au boulot, afin de nous donner l’énergie nécessaire pour affronter une semaine éprouvante.

 

MON CHOIX : The Sahara All Stars Of JosTake Your Soul” (1976)

Afin de bien démarrer la semaine, rien de tel qu’un bon vieux son Jazz Funk en mode Afrobeat. Un titre ultra dynamique issu de l’excellente série de compilation du label Soundway Records (LP “Nigeria Disco Funk Special The Sound Of The Underground Lagos Dancefloor 1974-79”).

 

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2016 1 25 /07 /juillet /2016 21:14

Trouvé récemment cette vidéo où le trompettiste virtuose Christian Scott reprend en live « The Eraser » de Thom Yorke. Pas étonnant qu’il s’attaque à une telle composition car son Jazz est très novateur, éclectique et surtout sans œillère : Jazz-rock, Fusion, Free-jazz, Hip Hop, groove, Indie rock/alternatif…c’est un véritable kaléidoscope de styles musicaux différents qui se côtoient sans problème, constituant ainsi l’ADN de son jazz « mutant ». 

Une seconde vidéo avec un autre titre très rock, « K.K.P.D ». Les 2 morceaux sont issus de son album « Yesterday You Said Tomorrow » (Concord Jazz, 2010). 

 

Ma critique de « The Eraser » Thom Yorke (2006).

 

Partager cet article
Repost0
20 mars 2016 7 20 /03 /mars /2016 16:44

Suite de ma sélecta des disques Jazz incontournables (enfin pour moi), des œuvres que j’écoute régulièrement et que j’affectionne beaucoup. "Eau et jazz à tous les étages" (pour parodier ce bon vieux Serge) ! Que se soit du jazz ContemporainFreeRock/FusionLatin/Samba ou coupé au Space rock/Kraut...y'en a pour tous les goûts ! 

 

Bojan Z - Xenophonia (Label Bleu) 2006 Contemporary Jazz

 

 

 

 

Ornette Coleman - Ornette On Tenor (Atlantic) 1962 Free jazz

 

 

 

 

 

Charlie Byrd & Stan Getz - Jazz Samba (MGM/Verve) 1962 Latin Jazz/Samba

 

 

 

 

 

Julien Lourau – Fire (Label Bleu) 2005 Contemporary Jazz-rock

 

 

 

 

 

 Miles Davis - A Tribute To 'Jack Johnson' (Columbia) 1970 Jazz rock/Fusion

 

 

 

 

 

 Billy Cobham – Spectrum (Atlantic) 1973 Free jazz

 

 

 

 

 

Gong - Flying Teapot (Byg Records) 1973 Space rock/Psyché Jazz

 

 

 

 

 

Embryo – Bad Heads & Bad Cats (April Records) 1975 Jazz rock/Kraut/Psyché

 

 

 

 

 

POUR RAPPEL : 

Sélecta Part 1 ET Sélecta Part 2.

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2015 6 19 /12 /décembre /2015 14:54

Ibeyi – Ibeyi (XL Recording, 2015)

 

Parmi les disques que j’ai le plus écouté cette année, le premier album d’Ibeyi se démarque et rayonne d’une obscure clarté ! 

Lisa Kainde et Naomi Diaz, deux sœurs jumelles de 20 ans, forment le duo musical Ibeyi. Lisa, voix plutôt lyrique, écrit, compose et joue du piano. Naomi a étudié au conservatoire les percussions classiques avant de jouer du cajón (caisse péruvienne) et du batá (tambour traditionnel yoruba). Mais toutes deux ont d’abord fréquenté des chorales yorubas de Paris.

Elles chantent en anglais et en yoruba, une langue parlée sur l’île de Cuba issue des esclaves venus du Nigeria et du Bénin, du temps des colonies.

Leur musique ??? Une savante mixture très stylisée et arty entre Pop, néo Soul/Jazz, Hip Hop, Trip Hop et Electro/Downtempo. Des chants chamaniques limites psalmodiés, des bidouilles sonores faites de samples, de séquences, d’échantillonnages…bref, un vaste millefeuille soniques !

L’album a été superbement produit par Richard Russell, homme de l’ombre très en vogue ces derniers temps (« Everydays Robot » de Damon Albarn l’an dernier). Producteur mais également leur boss car Richard Russell est le patron du label XL.

À l’écoute de cette œuvre, le parallèle avec un autre groupe m’est venu de façon assez évidente, les CocoRosie. Entre les deux formations, plusieurs ressemblances :

  1. même duo formé de 2 sœurs, néo-hippies des temps moderne 2.0.
  2. même travail sonore entre lo-fi et sons bidouillés.
  3. même travail sur la voix, ou les voix, entre lyrique, chants psalmodiés, phrasé hip hop et harmonies vocales.
  4. Et comme pour le premier opus de CocoRosie « La maison de mon rêve », « Ibeyi » a été créé dans un appart’ parisien.

 

Avec ce premier et onirique LP éponyme, Ibeyi prouve qu’il est un bien un mystérieux et très talentueux duo chamanique !! 

Partager cet article
Repost0
12 juin 2015 5 12 /06 /juin /2015 22:11

La nouvelle est tombée hier : Ornette Coleman est décédé à l’âge de 85 ans !

 

Un des derniers géants du jazz s’en est allé rejoindre ColtraneMilesParker & Co !!! J’imagine déjà les jam-sessions qu’ils vont se taper. Boucan d’enfer au paradis des jazzmens, orgie musicale assurée !!! 

 

 « Ornette on Tenor » (1962, Atlantic)

Ornette Coleman : Tenor Saxophone

Don Cherry : Trompette de poche

Ed Blackwell : Batterie

Jimmy Garrison : Basse

 

Partager cet article
Repost0
25 mai 2015 1 25 /05 /mai /2015 23:28

Charlie Byrd & Stan GetzJazz Samba (Verve/MGM) 1962

 

"Jazz Samba" ou la réunion virtuose de deux géants du Jazz alias Charlie Byrd & Stan Getz. Sorti en 1962 sur Verve Records, cet album majeur popularisera le courant Latin Jazz et imposera la bossa-nova aux USA. L'année suivante, Stan Getz s'associera avec le guitariste brésilien Luiz Bonfà pour une sorte de suite, "Jazz Samba Encore!". 

 

Un disque idéal, autant pour accompagner ces belles journées de mai que nous traversons, que pour attendre patiemment l'été. Alors....Samba !! 

CASTING :

Stan Getz – sax ténor

Charlie Byrd - guitare

Keter Betts - basse

Buddy Deppenschmidt - batterie

Gene Byrd – guitare et basse

Bill Reinchenbach - percussion

Partager cet article
Repost0
3 mai 2015 7 03 /05 /mai /2015 23:39

Une musique idéale pour traverser ces jours pluvieux. Un petit rayon de soleil venu d'Africa, Niger ! Des excellentes compilations, éditées chez Soundway Records, que je vous recommande chaudement

Partager cet article
Repost0
23 avril 2015 4 23 /04 /avril /2015 21:36
Partager cet article
Repost0
10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 00:01

Sinkane – Mean Love (City Slang) 09/2014

 

Ahmed Gallab alias Sinkane a été batteur au sein de formations Indie prestigieuses et reconnues comme Yeasayer, Caribou, Of Montreal ou Born Ruffians. Mais malgré ce C.V plus qu’impressionnant, c’est pour son troisième opus en solo qu’il nous intéresse aujourd’hui.

 

Originaire du Soudan, il réside actuellement à Brooklyn, ce quartier très cosmopolite où se côtoient des exilés du monde entier. Alors, pas étonnant qu’un tel lieu soit propice à la création d’un disque aussi éclectique, possédant un tel mélange de sonorités, de tonalités world/ethniques et d’influences si diverses. Sa voix toujours groovy est divine, chaleureuse et envoutante.

« Mean Love » est un album sensuel, exotique et terriblement jouissif. Indie rock, Afro-beat/Afro-pop, Soul, Electro/Synth, Bossa, Jazz, Funk/groove….Un vaste kaléidoscope de styles, se mariant avec une extraordinaire virtuosité.

Plus qu’un simple disque, c’est une invitation au voyage entre terre africaine et occidentale, une ballade sonore ludique, une carte postale musicale et poétique.

 

« Mean Love » est, sans conteste, un de mes rayons de soleil de l’année ! Alors vous aussi, embarquez avec lui, vous ne le regrettez pas !!!

 

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2014 4 30 /10 /octobre /2014 19:49

Image: Between The Walls

About Group - Between The Walls (Domino) 24/06/2013

 

Deux ans après le très groovy « Start and Complete » (2011), le Super Band mené par Alexis Taylor d’Hot Chip est revenu en 2013 avec ce troisième disque à l’éclectisme stylistique toujours aussi évident.

« Between the Walls » est le genre même de disque discret, pas tape à l’œil pour un sou, au rayonnement médiatique plutôt confidentielle mais qui irradie de virtuosité tranquille.

Eclectisme stylistique je disais ! Le mot est faible : Indie, Folk ("I Never Lock That Door"), Pop Psyché ("Words"), Bluesy ("Make The World Laugh"), Electro, Jazz/Funk ("All Is Not Lost"), Kraut ("Walk On By"), Free ("After Video", "Graph Paper"), claviers vintages, sonorités groovy, expérimentations soniques et jams sessions à tout va !!

 

All Is Not Lost”, le premier single issu du disque, a été clippé par le vidéaste suédois Henrik Hákansson. Réalisé à partir d’images extraites de son projet nommé « Aug. 11, 2012 Symptoms Of The Universe Studies », on y voit 2 arbres en train d’exploser mais filmés de manière très originale, sous différentes vitesses et angles de vues avec une superposition d’images de papillons se scratchant en plein vol. Plastiquement superbe !

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : muziksetcultures
  • : Lieu de réflexions, de découvertes et d'échanges des cultures indépendantes : musique, B.D, cinéma essentiellement.
  • Contact

Recherche